2014-09-18T07:56:05+02:00

Mon accouchement...

Publié par Marie LSL

Bonjour :D

Eh oui, je viens enfin vous raconter mon accouchement ! Je considère avoir été plutôt chanceuse pour ce premier accouchement car dans l'ensemble tout s'est bien passé même s'il y a eu un petit soucis mais au final je l'ai vite oublié :p

J'ai donc accouché le 25/08...

  • 7h15 : Je me réveille à cause d'une sacrée douleur... Une vrai contraction douloureuse? Je n'en suis pas bien certaine... Mais bon, quand même, cette douleur revient assez rapidement...
  • 7h45 : Je réveille mon mari et lui explique que c'est peut-être pour aujourd'hui... Lui est ravi et y croit immédiatement... Pour ma part, je reste prudente... Je ne veux surtout pas me faire de fausse joie...
  • 8h15 : Les contractions sont régulières,5 à 7 minutes entre chaque... On s'était dit départ à 10h15 si ça ne cesse pas... On se lève donc tranquillement, je prend un petit café, une bonne douche, on prend les dernières photos de mon ventre, on finalise la valise... bref on prend bien notre temps mais les contractions deviennent de plus en plus douloureuses... J'admets que j'ai fait traîner les choses... Je ne voulais surtout pas arriver à la maternité et qu'on me dise "Désolé madame, ce n'est pas encore le moment, il va falloir rentrer chez vous" ou bien "Allez marcher un peu pour activer l'ouverture du col"...
  • 11h15 : Le départ pour la maternité... Oui je sais, nous avons vraiment traîner et vous allez voir que ce n'est pas fini :D Nous avons environ 35 min de route pour aller à la maternité. Je précise qu'avant de nous rendre aux urgences maternité, nous devions aller au secrétariat de mon gynécologue car j'avais oublié mon dernier compte rendu de RDV dans son bureau... Heureusement son cabinet est dans l'enceinte de la clinique...
  • 11h45 : Arrivée à la clinique. Nous nous rendons au secrétariat de mon gynécologue... Marches, escaliers... bref tout ce qu'il faut pour faire avancer le travail :p, ça devient assez difficile pour moi... La secrétaire ne se presse pas... Pourtant, il est difficile de ne pas s'apercevoir que je suis en plein travail... Mon mari bouillonne mais finalement nous récupérons le fameux papier au bout de 10 min...
  • 12h15 : prise en charge par une sage-femme de la maternité... Mon col est ouvert à 3 cm, je passe directement en salle d'accouchement, on saute la case de pré-travail, je suis vraiment contente ! Au final, j'ai bien fait de faire traîner les choses !!!
  • 13h30 : Pose de la péridurale... Au final ça ne fait pas vraiment mal... Je sens les effets de l'injection faite directement par l’anesthésiste... En revanche, je m'aperçois assez rapidement que les doses ne se diffusent pas quand j'appuie et la douleur revient assez rapidement... A ce moment-là, je pense que la sage-femme se dit que je suis une chochotte... Mdr
  • 15h : Examen du col et surprise, je suis déjà dilaté à 8 cm... La sage-femme me dit en rigolant que pour un deuxième il faudra venir plus vite car ça a avancé très vite pour un premier... La sage-femme rompt ma poche des eaux... A partir de ce moment, la douleur devient vraiment très difficile à gérer malgré la pose de la péridurale...
  • 15h30 : La douleur est trop forte, je fais un malaise et je vomi... Glamour ! La sage-femme arrive assez rapidement et cherche la raison de ce malaise... Et là... Elle s'aperçoit que je ne suis pas une chochotte mais que l'appareil qui est programmé pour diffuser le produit anesthésiant n'a pas fonctionné et qu'en réalité je n'ai eu que la première dose... Donc en fait, je suis sans péridurale... Et j'ai des contractions très fortes selon elle... Problème, l'anesthésiste est en pleine césarienne... Résultat il va falloir faire avec...
  • 16h40 : L'anesthésiste arrive... 1h15... C'est long mais bon... La sage-femme lui explique mon malaise et que là nous devons nous installer pour pousser... Elle a peur que je refasse un malaise et lui demande donc de m'injecter une "grosse" dose... Croyez-moi il n'a pas fait semblant car je n'ai quasiment rien senti de la sortie de mon loulou...
  • 16h50 : On s'installe pour pousser... je pousse sur environ 4 contractions et ensuite la sage-femme me dit d'arrêter car notre loulou avance tout seul avant même d'avoir sorti la tête ou les épaules...
  • 17h05 : Notre fils est enfin là, dans nos bras, nous sommes les plus heureux du monde... Et bien sûr, nous trouvons que c'est le plus beau bébé du monde ! Mdr

Nolan est donc né le 25/08/2014, il pesait 3.040 kg et mesurait 50 cm... Une asperge... Lol

Voilà pour mon accouchement...

Je serais ravie de lire le récit des vôtres !

Dans l'attente de vous lire...

Marie.

Voir les commentaires

commentaires

Noëmie 20/07/2015 13:14

Magnifique !
Tout comme toi j'ai été chanceuse, tout s'est bien passé. La péridurale j'avais trop peur mais je l'ai quand même demandée, je remettais souvent des "doses" car la douleur revenait rapidement et au final, tout a fait effet à la fin car quand j'ai dû plier mes jambes, je ne les sentais plus du tout ! mdr. Je n'ai pas senti mon bébé sortir du coup, mais j'ai presque envie de dire "heureusement" car 4,470kg et 55cm ! Je savais que ça allait être un "gros" bébé, et du coup j'avais horriblement peur d'avoir une césarienne (ma maman a eu une césa pour moi, et pour ma soeur..), et gros soulagement quand la sage-femme m'a dit "ça va passer nickel" mdr.

Nono Mum 20/07/2015 15:57

En effet ! J'aurais également eu peur d'une césarienne ! Le principal est que tout se passe bien et que tout le monde aille bien au final :D

Gaëlle 27/01/2015 17:02

Coucou,
C'est un moment inoubliable n'est-ce pas ? Surtout si c'est un premier enfant, c'est quelque chose d'intense et vraiment très émotif. Je me souviens avoir pleuré pendant très longtemps lorsque j'ai vu mon petit pour la première fois. Merci de partager votre expérience.

Alice 27/10/2014 21:14

Bonsoir !

Je suis tombée sur votre blog par hasard. J’étais nostalgique de ma grossesse et je me suis surprise à taper « blog grossesse » sur google. Me voici donc !
J’adore le concept, je n’en suis qu’au début du blog ; je n’ai donc pas encore entamé la partie ‘grossesse’. J’ai hâte !
Tu as eu un bel accouchement. J’ai adoré comme vous avez traîné avant de vous rendre à la clinique.
Quand j’ai lu le début du récit, je me suis dite : « oh comme moi ! ».
J’ai passé une grossesse très facile (je ne sais pas encore si la vôtre l’était aussi…je vais le découvrir !). Enfin, « facile ». Je suis passée d’un joli 47 kilos à un balaise 75 kilos. Donc je commençais tout doucement à me traîner… Et…j’ai eu des vergetures sur le bas du ventre le vendredi 5 juillet… (tu vas comprendre pourquoi la date me reste là…), je me suis retrouvée aux urgences car je me grattais à sang (c’est horrible cette chose !!!). Et je n’ai jamais vu la couleur d’une moindre contraction avant le jour J (je ne raconte pas comme j’étais stressée : « et si je ne reconnais pas une contraction ? », « et si j’attends trop longtemps ?, « et si… »).
Notre petit monstre était prévu pour le 22 juillet ! Etant une grande stressée et une vraie chochote, je n’ai jamais voulu rien entendre ni préparer l’accouchement. Je n’y ai jamais pensé. Est-ce que je me suis forcée à oublier qu’un jour, il faudra bien sortir cette petite canaille ? Bref.
La nuit de dimanche 7 juillet à lundi 8 juillet à 4h30, comme chaque nuit, j’ai chaud et je dois faire pipi, donc je sors de mon lit prendre un bain, changer de pyjama et faire pipi. Je remonte dans mon lit et je ne sais pas pourquoi cela m’a pris mais j’ai eu envie de faire « l’étirement du chat » (oui, oui !). Et au moment où mon étirement était à son sommet, j’ai senti un énorme « POF » dans mon ventre descendre jusque…ben jusque « là ». Evidemment surprise, ma seule réaction a été d’hurler à la mort (pourtant, j’ai même pas eu mal). Et c’est parti pour la fiesta aux contractions. Il était 5h45 du matin, l’Amoureux s’est levé de suite. Il m’a aidé à descendre dans le salon. Les contractions étaient si longues et si proches ! Gros problématique : on a prêté la voiture à mon frère ! Nous voilà sans voiture !!! On veut donc appeler en urgence mon beau père qui commence le travail à 6h00. Surprise : on a oublié de mettre recharger le téléphone fixe. Je veux prendre mon gsm. Surprise : je n’ai plus de crédit. Gsm de l’Amoureux introuvable. Me voici accroupie dans le salon… On fait des sms à mon beau père qui a fini par nous répondre et nous a conduit à la maternité. Je suis arrivée à la maternité vers 6h, je perds mes eaux en sortant de la voiture, jusqu’à la salle d’accouchement. A 6h30, ils m’examinent : le travail a commencé. Tout compte fait : JE VEUX UNE PERIDURALE ! Le personnel de nuit est à cran. Je ne vois même pas l’anesthésiste. J’apprends qu’il est derrière moi, prêt à piquer (je ne savais même pas qu’il était dans la pièce). Ayant une peur bleue des aiguilles, je parle nos vacances à l’Amoureux et là j’entends « ah non, si vous continuez à parler, je ne vous l ‘a fait pas ! ». Ok… Ok… Chuuuuut.
A 7h, le nouveau personnel : Doux Jésus ! Je dois faire descendre bébé… Drôle de sensation ! On nous laisse seul dans la salle… Ma gynécologue vient d’atterrir (elle rentrait de vacances) et est en route (je croise les doigts !). L’Amoureux est perdu car je rigole et souris bêtement (merci la péri !). Je lui demande d’appeler les sages femmes toutes les 5 minutes car « il est en train de sooooortiiiiiir ! » …. « non mademoiselle, je ne vois pas encore sa tête…). Je fais descendre bébé jusque 9h40… Tranquillement… Enfin, voilà la gynéco ! Elle me dit de pousser, paf la tête est là. Je peux la toucher :-) Génial ! Je pousse encore, je pousse comme jamais. J’entends légèrement les sages femmes me féliciter. Et la gynéco s’adresse à l’Amoureux : « Ca y est, c’est le moment ; voulez-vous le sortir ? ». Et il a sorti notre petit trésor. Il est né à 9h50 lundi 8 juillet. Un réel bonheur ! Un accouchement ultra rapide (je crois que j’avais tellement peur de souffrir que j’ai tout fait pour que ce soit rapide, ha ha !). Je n’oublierai jamais cette nuit et cette matinée… J’ai même enregistré tous les messages de mon compagnon qu’il avait laissé à mes parents et à sa maman sur leur répondeur afin de les prévenir que nous y étions !
Par contre, grosse déception…il a laissé la caméra sur le buffet du hall d’entrée…(merci le stress !). On voulait filmer, ce sera pour le prochain !

LilieP 18/09/2014 15:17

Il faut juste se dire que c'est pour son bien et qu'on peut pas faire autrement. Mais bon j'aurai du leur demander une photo ce jour la, parce que du coup on en a pas du 18, et puis ça m'aurait peut être éviter de pleurer la nuit XD.
Ah j'ai oublié de dire que moi aussi j'ai vomi

LilieP 18/09/2014 14:49

:) que d'émotion! T'as du être courageuse pour les contractions dis donc :/. Mais bon ça fait plaisir de voir que tout c est bien passé. Je crois ne jamais vous avoir raconté sa naissance moi? Si? Lol
Bon je le raconte a peu pres ^^. Donc déclenchement avec tampon à 12h30. 15 minutes ont fallu même pas pour que les contractions arrivent!! Au bout de 2h elles commencent à devenir un peu plus fortes, mais je gère bien (la douleurs de mes règles avant la grossesse alors j'avais l'habitude lol). Et puis 1h après vraiment dur dur, et je commence à entendre son petit coeur qui ralenti pendant les contractions. Vers 16h30 contractions vraiment rapproché et toujours son coeur qui ralenti dessus. Je me disais "ils attendent qu'il y ait un problème ou quoi?". Et puis le médecin est arrivé. Contrôle et la mon col était à peine modifié... Elle me dit je pense qu'on va pas attendre et que ça va être césarienne. Elle me dit on va se préparer doucement. Elle s'en va et la porte s'ouvre 5 minutes après, c'était l'heure (pour aller doucement ils repasseront lol). Donc préparation pour la cesa. Badigeonage de betadine, pose de la rachis, qui agit instantanément. Juste le temps de m'allonger et de placer mes jambes comme elle m'a dit et je santais déjà plus rien. Re badigeonnage de batadine (ça me faisait des fourmis horrible). Et puis ils ont mis un champ opératoire pour ne pas que je vois tout XD. Je ne sens absolument rien, mis a part la pression qu'ils font sur mon ventre. Très étrange. Et puis à 18h25 j'entend un seul petit cri tout joli. J'ai cru qu'elle n'arriverait jamais devant moi tellement c'était long (pour moi). Je crois que c était la plus belle chose que j'avais jamais vu. J'ai rien pu dire. Elle ne disait rien et me "regardait". Elle était tellement belle... Et puis elle m'a dit on l'emmène vite et on revient. Elle est partie et la je ne sais pas si c'est l'émotion ou l'opération, mais j'ai cru que j'allais tomber dans les pommes... Elle me l'a ramené en me disant qu'elle allait très bien. Qu'elle ne faisait que 1kh450 et que du coup ils ne regrettaient pas de m'avoir fait accoucher! J'ai eu le droit de lui faire un bisou, mais même pas pu la toucher car j'avais les mains attacher a cause des perds que j'avais dans les 2 bras. Son papa l'a vu dehors, car il n'avait pas le droit de venir avec moi.. (Bloc vraiment très très petit, l'anesth avait même limite la place pour lui seul). Ensuite ils m'ont refermé mais utérus hypotonique. Il ne se contractait pas --". Ils m'ont réouvert, masser mon utérus (voilà le bleu après, et d'ailleurs j'ai encore des douleurs maintenant). Et puis avec un produit il s'est enfin contracté. Je suis montée en salle de réveil à 20h et en suis sortie à 22h. J'etais déshydratée, la rachis me grattait de partout c'était vraiment horrible. Donc pas vu Mylla jusqu'au lendemain 10h30. Voilà ^^
Phew le pavé mdr

Marie LSL 18/09/2014 14:54

En lisant ton commentaire, je pense que tu as été bien plus courageuse que moi car ne pas voir son bébé pendant tout ce temps ça a vraiment dû être très difficile pour toi...

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog